Tous Approche 1 Approche 2 Approche 3 Architectes, professionnels du bâtiment 1 Compte rendu d’évenements Constructions Généralités Techniques Urbanisme

Rechercher


Projet Phare de la Construction en Paille à Verden, Basse-Saxe (Allemagne)

Compte-rendu de la visite du chantier du futur Centre de Compétences, à Verden, en Basse-Saxe, le 01/07/2013 – un projet exemplaire

Le nouveau centre de compétences de Verden avec ses 16m de hauteur sera le bâtiment tertiaire le plus haut d’Europe construit avec cette technique : murs porteurs préfabriqués en caissons de bois lamellé-collé remplis avec des bottes de paille et enduits.

Depuis la pose de la première pierre le 7 septembre 2012, les travaux ont bien avancé. Le 8 août 2013, la fin du gros-œuvre a été fêtée par tous les intervenants de ce chantier en hissant une couronne végétale sur le faîtage du quatrième étage. C’est le traditionnel « Richtfest ». Environ 3 à 4 000 ballots de paille sont intégrés dans les murs extérieurs et pour l’isolation des toits. Les « bottes de paille pour la construction » sont fabriquées par un producteur local avec une compression légèrement plus élevée que celle des bottes « normales ». Le taux d’humidité doit rester entre 15 et 18%. La production est soumise à un contrôle et doit correspondre aux règles déterminées depuis 2006 dans la « allgemeine bauaufsichtliche Zulassung » qui correspond à un certificat technique. Le grand avantage de la paille, c’est d’être un produit secondaire de la production alimentaire agricole : celle utilisée pour la construction provient essentiellement du blé et du seigle. La structure porteuse consiste en une ossature en bois lamellé-collé de section 12cmx48cm, assemblée en caissons, entraxe 90cm, avec un contreventement en panneaux OSB. Elle est préfabriquée à Münster, à environ 200 km, acheminée sur place, puis remplie avec les bottes de paille, dans un des hangars sur le terrain de l’ Eco-centre. L’avancement du chantier peut être suivi en direct sur internet http://www.nznb.de/

Le chantier du centre de compétences au 1er juillet 2013

Dans le but d’atteindre la résistance au feu réglementaire et la performance thermique niveau « passif », l’épaisseur totale des murs extérieurs s’élève en tout à environ 60cm, avec deux types de parements intérieurs : un panneau en fibres de bois/OSB et deux panneaux de Fermacell ou le panneau OSB et un panneau d’argile suivi d’un crépi à l’argile pour la finition intérieure, et un enduit à la chaux du côté extérieur. [1]

Le bâtiment sera exemplaire par rapport à son bilan de consommation d’énergie primaire (appellé « cep », voir RT2012, voir en bas) et son GES (ses émissions de CO2, voir en bas) est sans concurrence : son bilan carbone est positif parce il va absorber plus de CO2 qu’il n’en a émis dans sa phase de construction. Un mètre carré de ses murs extérieurs stocke 83 kg de CO2. On peut comparer l’équivalent pour un mur en béton armé qui en consomme 91 kg/m². La différence entre ces deux constructions s’élève à 174 kg CO2/m² ! Grâce à la bonne isolation et aux panneaux solaires thermiques et photovoltaïques installés sur le toit, il va produire de l’énergie au-delà de sa propre consommation. Il sera un « Plus-Energiehaus », un bâtiment à énergie positive. Mais il sera surtout un exemple de la faisabilité d’un bâtiment à cinq étages, en ossature bois avec remplissage en bottes de paille enduit directement, correspondant aux exigences élevées d’un établissement recevant du public, notamment en matière de sécurité incendie.

Le programme :

Le bâtiment de 1 837m² de surface utile offrira 500m² d’espace consacré aux expositions et démonstrations, ainsi que des bureaux pour des entreprises, des associations et autres acteurs du secteur. Il va héberger le siège de l’association allemande des professionnels de la construction en paille « Fachverband Strohballenbau » (FASBA) et un centre pour la mise en œuvre de qualifications et de formations pour les artisans, architectes et autres professionnels intéressés (appellé « Bildungswerkstatt Nachhaltigkeit »). Cet organisme participe d’ailleurs au projet européen PIRATE (Provide Instructions and Ressources for Assessement and Training in Earthbuilding), co-organisé par CRAterre à Grenoble. Christian Silberhorn, directeur du centre, nous a informé que l’entreprise « pro clima », connue au niveau international pour ses produits d’étanchéité, prévoit d’organiser des formations dans le centre de compétences. La construction d’un centre de conférences sur le terrain est en prévision avec la même technique.

Vue du hall d’entrée, prévu pour des expositions sur la construction durable

cep = consommation d’énergie primaire = somme des énergies directement prélevées de la planète : extraction, transformation, transport, distribution, recyclage, pour livrer 1kWh au consommateur.

GES : gaz à effet de serre = indique l’émission en CO2 Deux éléments préfabriqués du mur extérieur, déjà rempli avec les bottes de paille ; contreventement du côté intérieur avec un panneau de fibres de bois (OSB), en attente pour le montage

La construction du centre de compétences a été soutenue par le fonds européen de développement régional. Il sera une plate-forme d’information et de transfert du savoir-faire en Allemagne en vue de créer des échanges et des coopérations avec d’autres centres et acteurs en Europe. Des stages qualifiants pour former des artisans dans la construction paille ont déjà eu lieu dans les bâtiments du centre écologique depuis le début de l’année. La fin des travaux du centre de compétences sera en juin 2014. Le bureau des architectes du centre, installé à proximité du chantier, est construit de la même façon. Sa façade d’expérimentation consiste en plusieurs enduits différents appliqués directement sur les bottes de paille (voir photo ci-dessous). Les enduits en cours d’expérimentation

Texte et photos : Regina Mathiszig, Architecte & Baubiologue, membre de Bâtir Sain et de la coopérative Alter-Bâtir,www.alterbatir.fr, http://alterbatir.blogspot.fr, www.baubiologie.fr

[1] : Pour plus de détails sur les éléments préfabriqués, vous pouvez consulter la page : http://www.nznb.de/bilder-die-zeigen-wie-ein-wandelement-entsteht/#more-1014

 

Tapoté le 12 septembre 2013
par Bérengère
!

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ? (optionnel)

  • [Se connecter]

© 2017 Bâtir Sain. Mentions légales
Un site charlesque grâce au gentil spip.