Tous Approche 1 Approche 2 Approche 3 Architectes, professionnels du bâtiment 1 Compte rendu d’évenements Constructions Généralités Techniques Urbanisme

Rechercher


Baubiologie

Une démarche allemande rigoureuse

Traduit librement de la brochure « Introducing Bau Biologie, Making Better Choices For Healthy Environments At Home, At Work, At Play »(18) La Baubiologie se définit comme suit :

1. L’étude des impacts de l’environnement des bâtiments sur la santé des habitants et l’application de cette connaissance à la construction d’espaces « sains ». 2. La science des relations entre la vie et son environnement

Fondées en Allemagne au début des années 1970 par un groupe formé de Hubert Palm, médecin, Karl-Ernst Lotz, ingénieur bois, Anton Schneider et Alfred Hornig, spécialiste du rapport entre la biologie et l’électricité, la Baubiologie se présente aujourd’hui comme un Institut (l’IBN) de formation privé spécialisé ayant pignon sur rue en Allemagne, en Angleterre, au Etats-Unis, de même que dans certains pays scandinaves.

La Baubiologie énonce ainsi ses 25 principes :

1. La géobiologie est un moyen de connaître le site de construction 2. Les habitations doivent être éloignées des zones industrielles et des routes importantes 3. Les logements doivent être distincts les uns des autres au milieu d’espaces verts 4. L’habitation est un espace personnalisé répondant aux particularités de ses habitants 5. Les matériaux de construction du bâtiment doivent être d’origine naturelle 6. Les matériaux utilisés permettront la « respiration » de la maison 7. Les matériaux utilisés permettront une régulation de l’humidité. 8. Les matériaux utilisés permettront une filtration et une neutralisation des polluants 9. Un équilibre sera trouvé entre stockage de chaleur et isolation thermique 10. Un équilibre sera trouvé entre la température des différentes surfaces et celle de l’air 11. Le chauffage devra être radiant et sa source sera l’énergie solaire 12. La conception préviendra la présence d’humidité et favorisera son assèchement 13. Le bâtiment ne produira pas d’odeurs particulières, les fumées seront extraites 14. La lumière, l’éclairage et les couleurs seront principalement d’origine naturelle 15. La conception évitera la conduction des bruits et infra-sons à travers les matériaux 16. Les matériaux n’auront pas ou peu d’émissions radioactives 17. Le champ électrique naturel ne sera pas modifié, l’ionisation naturelle sera préservée. 18. Le champ magnétique naturel ne sera pas modifié 19. Les champs électromagnétiques induit par le bâtiment seront minimisés 20. Les altérations des radiations cosmiques et terrestres seront évitées 21. Les espaces et objets seront conçus ergonomiquement 22. La conception se basera sur des proportions harmonieuses 23. La construction et les matériaux utilisés n’impliqueront pas l’emploi d’une technologie à forte consommation énergétique 24. La construction et les matériaux utilisés n’altèreront pas les ressources non renouvelables 25. Les processus de production, de construction et d’usage du bâtiment n’entraineront pas d’effets secondaires nuisibles sur la vie de la communauté et des individus.

A la lecture de ces principes, ont comprend l’importante technicité de la démarche baubiologique et la nécessité de leur maîtrise. L’Institut de Baubiologie s’est donc orienté sur la recherche et l’enseignement en ce domaine. Le sérieux de son engagement a permis à la Baubiologie une reconnaissance méritoire.

Afin de créer un ordre dans cet ensemble de principes, la Baubiologie propose huit étapes dans le processus de conception du bâtiment :

Etude du site : analyse de sol, des conditions géologiques, des conditions électriques, magnétiques, radioactives naturelles et artificielles en présence ;

Détermination du parti architectural : orientations selon les apports solaires, la direction des vents, le micro-climat et l’adaptation au programme.

Détermination des principes énergétiques : possibilités des apports solaires et des rendements envisagés, choix des modes de gestion des apports : passif , actif, masse thermique, stockage ; mode d’isolation thermique et choix des matériaux et isolants.

Détermination des principes et des modes de chauffage, de ventilation et de filtration de l’air

Conception des réseaux électriques : desserte selon le programme, mesure des interractions avec les champs électriques et électromagnétiques terrestres, solutions de contrôle et de maîtrise du réseau et de ses effets.

Choix des matériaux appropriés pour la structure et les finitions : adaptation au site, au programme, aux disponibilités locales et régionales.

Son, éclairage et couleurs : détermination des solutions acoustiques, qualités d’ambiances visuelles selon les effets recherchés, détermination des effets sur la santé.

Mobilier et finitions : choix de formes ergonomiques et de matériaux neutres, sans dégagements de gaz ou d’effets d’électricité statique.

La conception ou la rénovation des locaux selon la démarche de la Baubiologie implique une adaptation locale à tous les niveaux de choix et d’interventions. Un matériaux peut être adapté à un endroit et non à un autre, une solution chauffage est consécutive d’une problématique globale intégrant micro-climat et solutions matériaux. Cette démarche est donc une manière d’adaptation fine et poussée au site et au programme.

En complément avec la Baubiologie et issu aussi de l’Allemagne, le label Ange Bleu, attibué à des produits ou à des techniques cordiaux vis à vis de l’environnement(19) « apparaît aujourd’hui comme un monument incontournable de l’histoire des labels écologiques » selon Maxime Tassin, architecte et conseiller en environnement. Afin d’aider à la prescription, l’organisation l’Ange Bleu édite une liste des fabricants et produits acceptés (standard trés minimal). (ed. voir le publication de Bâtir-Sain Guide raisonné de la construction écologique )

http://batirsaintest.free.fr/IMG/jp...

(18) INTERNATIONAL INSTITUTE FOR BAU-BIOLOGIE AND ECOLOGIY INC « Introducing Bau Biologie, Making Better Choices For Healthy Environments At Home, At Work, At Play », Clearwater, Florida, USA, 1990, 35 p. (19) TASSIN, Maxime, « L’Ange Bleu, traduction commentée de la liste des rubriques d’attribution », disponible auprès de l’auteur.

Fabien BAKER, Architecte DPLG. partie Travail personnel de fin d’étude

copyright © 1996-2013 Fabien Baker et Bâtir-Sain

 

Tapoté le 9 février 2009
par Batir Sain
!

modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ? (optionnel)

  • [Se connecter]

© 2017 Bâtir Sain. Mentions légales
Un site charlesque grâce au gentil spip.